Accueil

Bienvenue sur le site du Conseil régional de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes d’Aquitaine

Accueil

A la une

Mon kiné, partenaire santé de ma performance et de ma pratique sportive !

Le Conseil national lance une grande campagne de sensibilisation visant à rappeler le rôle essentiel du kinésithérapeute comme partenaire de santé privilégié de la performance sportive professionnelle, mais aussi de la pratique sportive amateur.

Pour relayer la campagne, rien de plus simple ! Rendez-vous sur le site internet du CNOMK pour télécharger les affiches de la campagne et sur les réseaux sociaux.

Retrouvez également la newsletter relative à cette campagne ici.




Prix de l’Ordre-édition 2016

L’Ordre récompense les meilleurs mémoires et les meilleures thèses de recherche. Il entend ainsi favoriser le raisonnement scientifique et l’esprit critique.

Comme en 2015, l’édition 2016 du Prix de l’Ordre récompensera trois mémoires de fin d’études, trois mémoires de master 2 et une thèse de recherche.

Pour cette troisième édition, les inscriptions devront être adressées avant le 30 juillet 2016 à l’adresse suivante :

Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes
Prix de l’Ordre
120-122 rue Réaumur
75002 Paris

Les travaux devront être adressés par mail à : prix@ordremk.fr au plus tard le 15 septembre 2016. Le prix 2016 sera décerné en décembre 2016.

Retrouvez de plus amples informations sur la page dédiée au prix de l’Ordre du site du Conseil national.



Rapport d’activité 2015

Nous avons le plaisir de vous présenter le rapport d’activité du Conseil régional de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes d’Aquitaine pour l’année 2015.

Ce document synthétise l’ensemble des actions menées par le Conseil régional dans le cadre des missions qui lui sont dévolues par le code de la santé publique.

Vous y retrouverez également les faits marquants de l’année ordinale passée, les études réalisées par le Conseil régional mais aussi les documents utiles à votre exercice.


Vous pouvez consulter et télécharger ce document au formant PDF en cliquant ici.



Les kinésithérapeutes partenaires privilégiés de la santé des français.

Kinésithérapeute et fier de l’être.

« II est normal qu’à partir du moment où on va moins à l’hôpital et qu’on améliore la prise en charge à domicile, il y ait une augmentation des actes réalisés par les kinés et par les infirmières. » Par ces mots prononcés sur France Info, Madame Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a mis en valeur la pratique quotidienne des 83 000 kinésithérapeutes qui chaque jour, sur notre territoire, prennent en charge 1,5 million de patients.

Le Conseil national de l’Ordre confirme par ailleurs que la place de plus en plus importante occupée par la kinésithérapie dans la prise en charge de la santé des Français est liée à l’accroissement des compétences, à la qualité des pratiques et à leur efficacité.

Diminution des hospitalisations, maintien à domicile des personnes les plus fragiles, prise en charge de pathologies qui touchent les patients à tous les âges de la vie (troubles de l’équilibre, de la déglutition, de la continence, AVC, SEP, maladie de Parkinson…), augmentation des polypathologies, participation aux grands plans de santé publique (cancer, maladies neurodégénératives…), lutte contre les TMS, facilitation du retour à l’emploi, amélioration de la qualité de vie… : les masseurs-kinésithérapeutes sont devenus des acteurs incontournables de la santé des Français qui les plébiscitent et le disent.

Retrouvez les témoignages des kinés et fiers de l’être, et de leurs patients pleinement satisfaits par leurs soins en visionnant ces deux films réalisés par le conseil national… et faites les circuler.






Le Conseil national dénonce la rapport de la Cour des Comptes

Le rapport de la Cour des Comptes sur les comptes de la Sécurité Sociale stigmatise les kinésithérapeutes libéraux au prétexte de la progression des dépenses de soins pratiqués ainsi que des disparités en matière de répartition des professionnels sur le territoire.

Le conseil national de l’Ordre déplore l’absence totale de concertation et d’échanges d’informations avec les représentants de la profession avant la publication de ce rapport.

La Cour des Comptes a une approche plus quantitative que qualitative des soins : elle déplore une augmentation des montants des dépenses mais omet d’expliquer que celle-ci est avant tout due au besoin croissant des français pour la kinésithérapie.

D’un point de vue quantitatif, il convient de rappeler que si la Sécurité Sociale rembourse davantage de dépenses de kinésithérapie c’est au profit d’une économie sur d’autres postes auxquels elles se substituent dans le cadre du virage ambulatoire.

Retrouvez l’intégralité du communiqué du Conseil national en cliquant ici.



Réforme de la formation initiale : parution du premier texte

L’arrêté du 16 juin 2015 relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute a été publié le 19 juin au Journal Officiel.

Cet arrêté devrait être suivi de plusieurs textes visant à réformer la formation initiale menant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute.

La France va former des kinésithérapeutes en 4 années dès septembre 2015.
Le concours PCB est appelé à disparaître au plus tard en septembre 2016.

Les étudiants seront recrutés à l’université et devront avoir validé 60 ECTS en PACES, STAPS et SCIENCES, étant entendu que les étudiants issus de PACES seront prioritaires.

A l’issue de leur cursus les futurs kinésithérapeutes bénéficieront tous de 300 ECTS. La France va ainsi retrouver sa place au sein de l’Europe de la physiothérapie avec un niveau de formation initiale en 5 années, soit parmi les plus élevés de l’Europe de la physiothérapie.

La profession entre dans une nouvelle ère, l’ordre a été le catalyseur et a accompagné avec toutes les organisations ce grand changement, soyons-en tous très fiers.

Retrouvez l’arrêté du 16 juin 2015 en cliquant ici.



Nouvelle édition de l’étude démographique


Retrouvez la dernière édition de notre étude démographique.

Celle-ci comporte trois parties :

  • Etude de l’offre de soins dans chaque département d’Aquitaine au 1er août 2014 (fonction, âge, sexe, diplôme et densité des professionnels) ;
  • Etude des flux de masseurs-kinésithérapeutes ;
  • Projections du nombre de masseurs-kinésithérapeutes et de la densité professionnelle à l’horizon des années 2016 et 2020.

Vous pouvez consulter et télécharger ce document au format PDF en cliquant ici.